LAISSER FAIRE L’HUMAIN ? Per-Former, Jérémy Gaudibert, 2015 Pour son projet de diplôme, Jérémy Gaudibert a mis en place une méthode de création basée sur le geste et l’expérience de la forme. Toute sa réflexion s’ancre autour d’un volume simple, un cylindre découpé en seize faces. Il propose à une danseuse d’évoluer autour et avec cette matrice, l’expérimentation est d’abord très libre. Par la suite, le designer donne plus de directives et guide l’interprète dans ses gestes. Cette rencontre de l’homme avec la forme préfigure des usages et des principes structuraux que Jérémy Gaudibert réinvestit dans la création d’objets. Il en résulte une série de pièces, dont les usages varient du panier à la table. Cette dernière, ici exposée, se plie et se déploie. Elle reprend la stabilité structurelle du cylindre découpé. Dans ce projet, le designer a choisi de valoriser la place du corps dans la conception d’objets par l’expérience de la forme. C’est à ce stade de la création qu’il laisse un autre s’emparer et interpréter l’objet. © Véronqiue Huyghe © Jérémy Gaudibert